Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du nouveau chez Amandine

6 Août 2009 , Rédigé par Guillemette Baffert Publié dans #La Baff Compagnie


Elles grandissent encore et encore mes filles... Pour le moment ça me plaît, peut-être qu'un jour je me dirai que c'est allé trop vite...

Bref, mardi matin, le 28 juillet, je mets une paire de boucles d'oreilles que je n'avait pas sortie depuis fort longtemps, et Amandine les remarque de suite et me dit avec un air émerveillé qu'elles les trouve très belles.

TILT

D'un coup je me dis que nous n'avons jamais parlé avec elle de se faire percer les oreilles. Peut-être qu'elle n'a pas remarqué que les enfants aussi pouvaient avoir les oreilles percées?

Je lui demande donc quelques minutes plus tard si elle voudrait se faire percer les oreilles, et là elle me répond presque en sautant que "oh oui" elle voudrait se les faire percer. Qu'elle veut le faire depuis qu'elle a 7 ans. Ah? j'ai oublié de lui demander pourquoi elle ne nous l'avait pas dit.

Et bien, puisque nous allons sur Toulouse, nous nous arrêterons chez un bijoutier. Amandine me demande si ça fait mal. Je lui réponds que je ne me souviens pas avoir eu mal (j'avais plus de 10 ans), et que sans doute ça devait faire mal, mais pas longtemps.

La dame qui nous accueille me dit que ce qui est bien c'est de mettre de la crème anesthésiante sur les lobes, comme pour les vaccins. Je trouve que c'est une bonne idée, mais il faut la mettre une heure avant, et c'est clair, on ne peut pas attendre une heure, on n'est déjà pas très en avance pour notre pique-nique avec des amis... Heu, alors la dame me dit que souvent ils le font à deux, les deux oreilles en même temps, comme ça l'enfant ne peut pas refuser la deuxième oreille, parce que sans anesthésie la plupart des enfants repartent avec une seule oreille percée. Mais là, la dame est toute seule...

Bon, je discute avec Amandine, ce qu'elle veut faire, je demande à la dame si je peux revenir plus tard pour la deuxième oreille au cas où, elle fait la moue mais dit oui. Amandine a vraiment l'air décidé.

Donc, c'est parti. Elle choisit ses "prothèses", les boucles qui sont utilisées pour percer, parce que maintenant il y a plusieurs modèles!

La dame fait des points sur les lobes pour savoir où percer, on rectifie un peu l'emplacement, et c'est parti.

Première oreille, Amandine n'a rien dit, je veux dire elle n'a pas crié, mais elle dit qu'elle a eu mal quand même.

"On fait la deuxième?" "Oui." Et bien alors allons-y!

La deuxième est faite. Elle n'a rien dit. Elle dira après que ça fait mal, mais pas longtemps.

Manon qui se tâtait pour se faire percer aussi les oreilles ne veut absolument pas sans la crème anesthésiante, elle dit qu'elle a bien vu qu'Amandine avait eu mal. Ce sera donc plus tard.

Amandine est aux anges, très fière... du coup elle s'attache souvent les cheveux, qu'on voie bien!


Je trouve que ça lui va bien.

Je réfléchirai plus tard sur l'utilité de cette mutilation...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
je n' ai pas réfléchi non plus !
Répondre
B
Il paraît qu'autrefois les marins se faisaient percer une oreille parce qu'on pensait que cela favorisait une meilleure vue, mais est-ce que c'était vraiment le cas?
Répondre