Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fin de l'apprentissage informel...

... pour pouvoir s'intégrer dans cette société???

12 ans... "faut passer à autre chose, faut que l'enfant soit plus structuré, plus de formel, lui donner des méthodes, les lui imposer s'il le faut, le préparer à cette société dans laquelle sans diplôme on n'est rien". Hum, société dans laquelle on ingurgite des connaissances pour les recracher sur la copie et les oublier 2 mois plus tard?... dans laquelle faire preuve d'esprit critique est bien difficile et mal vu?...

Mais ce n'est pas parce que mon enfant a 12 ans que les apprentissages formels, imposés, sont plus efficace et moins violent que quand il en 3. L'apprentissage informel, naturel, qui est toléré au primaire, ne passe plus du tout au nievau collège.

Pourquoi ce changement si ce n'est par peur qu'il n'y arrive pas? qu'il n'ait pas assez de connaissances, qu'il n'ait pas les connaissances qu'il faut, qu'il ne réussisse pas sa vie? mais alors, cela veut-il dire que nous n'avons pas confiance en notre enfant? cela veut-il dire que passé les 10 premières années de sa vie nous ne pensons plus qu'il est capable de se donner les moyens d'apprendre quand cela fait sens pour lui? ce qu'il a toujours su très bien gérer, à savoir apprendre ce dont il a besoin quand il en a besoin avec une parfaite efficacité, d'un coup, ne serait plus suffisant? on n'y croirait plus?

Ben je ne peux pas. Je ne peux pas me résigner à me dire que mon enfant en grandissant sait moins bien apprendre qu'avant, devient fainéant ou insatisfaisant, qu'il va devoir se forcer à apprendre, perdre son temps pour des choses qui n'ont pas de sens pour lui, juste parce que j'ai peur.

Et si j'ai peur, il aura peur. Et s'il a peur, c'est clair qu'il aura du mal à réussir.

Cercle vicieux.

 

Utopie que l'apprentissage informel passé le primaire?

 

Utopie que de réussir sa vie sans passer par la case bachotage pour avoir une bonne note?

 

Utopie que de croire en son enfant et lui faire confiance comme nous l'avons fait pour qu'il apprenne à marcher et à parler?

 

Utopie que de croire que lorsque ça a du sens, que l'on est à sa place, on est capable de se donner les moyens, quel que soit son âge?

 

 

J'ai trouvé aujourd'hui ce message sur ma route, et j'ai découvert Mitsiko et son projet "Famille en harmonie".

 

familleharmonie.jpg


Lien avec André Stern, tiens tiens... Echo avec "L'apprentissage informel expliqué à mon inspecteur" de Claudia Reneau... Expliqué à mon inspecteur? mais aussi à ma famille, mes amis, mes différents interlocuteurs étonnés, voire inquiets, que nous ne soyons dans aucun clou de l'éducation nationale...

 

Ca semble peut-être n'avoir pas de lien, ce que je raconte avec le message de cette image? Pourtant la clef est là. Si nous avons peur ou si nous pensons que l'on ne peut pas réussir sa vie autrement que par les apprentissages extérieurs, le bourrage de crâne (qui s'échappe dès que possible), la dureté, la résignation à vivre dans ce monde cruel, alors il est clair que rien de pourra jamais être meilleur, plus efficace, plus beau, moins dur.

 

Pourtant, si on arrive à rester confiant en ses capacités et en la vie, alors tout est possible...